De Lalongue à Juillacq.

 

A - Départ de la place centrale de Lalongue.

B - Arrivés en B prenez le chemin de Hayet que vous suivrez jusqu'à ce que, après une bonne grimpette, vous arriviez au chemin de la Poudge.

C - Là, vous tournerez à droite et vous allez prendre ce chemin jusqu'à ce que vous arriviez à environ 200 mètres de la route de Simacourbe. A cet endroit, part sur la gauche un chemin en terre qui, à l'approche de la dernière prairie, a parfois tendance à être assez discret. Alors dans la zone boisée descendante, pensez qu'à la période où la chasse est ouverte, il y a parfois une palombière en action. De plus après une période pluvieuse le sentier est parfois boueux par endroits. Enfin vous arrivez en E.

E - Le chemin prend alors un aspect plus confortable; vous le suivez tout droit en laissant sur votre droite l'ancienne ferme Guichot. Puis en arrivant au chemin de Lannegrasse vous tournez à gauche en direction de la D143.

F - Maintenant que vous êtes arrivés sur la D143, prenez à droite. C'est tout simple et un peu lassant car il vous faudra suivre cette route jusqu'à Juillacq après avoir traversé le carrefour avec la route départementale D943 (Morlaas Lembeye). Arrivés à proximité de Juillacq, il vous reste deux possibilités, rejoindre le point H proche de l'église ou le point G qui vous mènera au château.

G - Tournez à droite et vous arriverez directement au château, puis après en avoir apprécié la construction continuez jusqu'en H.

H - Vous êtes très proche de l'église. si vous voulez la visiter et qu'elle est fermée, allez demander la clé à la maison en léger contre-bas et jouxtant l'église elle-même. Pour repartir, après avoir rendu la clé, prenez le chemin montant, tout de suite à droite, qui vous conduira directement à Simacourbe.

I - Après avoir retraversé la D943, continuez tout droit pour longer le terrain de football; rejoignez ensuite la D104 que vous suivrez jusqu'au point J.

J - Prenez alors à droite le chemin de la Poudge, puis, environ 500m plus loin, à gauche le chemin de Louines qui vous  ramenera sur la D104 au point K.

K - Vous n'aurez plus alors qu'à continuer juqu'à votre point de départ.

Voilà une belle balade de quasiment 16 km.

 

Cette maison date au moins du début du XVIème siècle.Elle appartint à la famille Guilharceau (ou Guillassot) jusqu'à la fin du XVIIIème siècle, époque où elle fut remaniée. Propriété privée, elle peut quand même être admirée de l'extérieur.

 


L'église date du milieu du XVIème siècle, mais malgré son apparence très simple elle possède ce qui m'apparut comme de bien belles richesses. Outre de jolis tableaux, on peut aussi admirer et même s'extasier devant le somptueux maître-autel dont le devant porte des scènes de l'évangile.

             

Ci-contre, à gauche, une croix surmontant une tombe réservée aux Ondoyés.

Sur la photo de droite, on peut lire "AUX ENFANTS ONDOYES".

Cette tombe était ainsi réservée aux enfants morts nés ou mourants à la naissance et que la sage femme ou une autre personne baptisait rapidement pour effacer en lui toute trace du péché originel et lui éviter l'enfer ou le purgatoire. Si le petit survivait il était ensuite baptisé normalement par le prêtre du village. Les cas de fausses couches prématurées n'étaient pas ondoyables... encore que ceci devait bien se faire pour que le petit ne subisse pas une punition du ciel.

 

             

Ces deux tableaux datent des années 1730, 1740. On ne connait pas le nom du peintre.

Bien qu'un peu dégradés, ces deux tableaux peuvent surprendre dans une aussi modeste église d'un si petit village.

A gauche Saint Jérôme et à droite Saint Augustin.

           
               Retour vers page de sélection             -Promenades-